Transmission des infections
Précautions additionnelles Covid-19
Levée des précautions additionnelles
Autoévaluation

SARS-CoV-2 vs Autres pathogènes

Les pathogènes susceptibles d’être rencontrés en cabinet dentaire sont généralement transmis par :

  • gouttelettes (grippe…),
  • contact (herpes…),
  • voie parentérale (HIV, hépatite…).

Pour empêcher la transmission des infections associées aux soins (IAS) habituelles, les mesures mises en œuvre dans les cabinets dentaires sont efficaces. Elles consistent principalement en :

  • la protection des professionnels (tenue professionnelle, gants, masques chirurgicaux, lunettes de protection),
  • l’hygiène des mains et le traitement des surfaces de la salle de soins par des produits détergents/désinfectants,
  • le traitement des dispositifs médicaux en suivant toutes les étapes de la chaine de stérilisation.
Les modes de transmission du SARS-CoV-2 ne se superposent pas entièrement avec ceux des pathogènes rencontrés habituellement. Il faut donc en tenir compte et adapter nos procédures en conséquence.

 

FIGURES. Comparaison des modes de transmission des pathogènes habituels et du Covid-19 à l’accueil.

 

FIGURES. Comparaison des modes de transmission des pathogènes habituels et du Covid-19 lors de soins dentaires produisant des aérosols.

 

FIGURE. Synthèse de la comparaison des modes de transmission des pathogènes habituels et du Covid-19.

 

Le mode de transmission par les aérosols n’est pas prouvé, mais il doit néanmoins être pris en compte en cabinet du fait de la production importante d’aérosols lors de la plupart des soins. Ce mode de transmission impose la mise en œuvre de précautions additionnelles Covid-19 en plus des précautions standard.