Transmission des infections
Précautions additionnelles Covid-19
Levée des précautions additionnelles
Autoévaluation

Synthèse & Exemples

Parmi les différents modes de transmission des infections, seuls certains existent en cabinet dentaire.

Lorsque nous appliquons des mesures de prévention des infections associées aux soins, celles-ci ne concernent pas les transmissions interhumaines, oro-fécales et par piqures d’insectes.

Les moyens de prévention que nous connaissons bien et que nous appliquons déjà couramment en cabinet dentaire sont destinés à éviter les transmissions par contact, par voie parentérale et par gouttelettes.
La transmission par l’air (aérosols) est une nouveauté. Ce mode de transmission n’était jusqu’à présent pas réellement présent en cabinet donc nous n’avions pas mis en œuvre de moyens de prévention adaptés. Il va falloir le faire et c’est le principal changement apporté par le Covid-19. La prévention des autres modes de transmission est déjà existante en cabinet dentaire. Les pratiques déjà appliquées avant la pandémie sont à compléter, mais sont une base indispensable.

VIH / SIDA

Les modes de transmission du virus VIH sont :

  • un contact important avec du sang contaminé en cas d’accident d’exposition (pour les soignants) ou lors de partage de matériel d’injection,
  • des rapports sexuels non protégés,
  • la transmission de la mère à l’enfant en cas d’absence de traitement de la mère, ou pendant l’allaitement.

Le VIH ne peut pas se transmettre par un baiser, un éternuement, la toux, une piqure d’insecte ou le partage d’un verre ou d’un vêtement…

Hépatite B

L’hépatite B se transmet principalement par :

  • les relations sexuelles non protégées (orales, vaginales ou anales);
  • le sang (sang contaminé, plaies ouvertes, partage d’aiguilles servant à l’injection de drogues);
  • d’autres liquides corporels (larmes, salive et lait maternel).

La mère peut transmettre le virus à son fœtus pendant la grossesse et l’accouchement.

Il existe un vaccin pour une protection à vie.

Hépatite C

Le principal mode de transmission de l’hépatite C est le sang. Elle se transmet par :

  • le partage de matériel d’injection de drogues ou de stéroïdes;
  • la transfusion de sang, de produits sanguins ou d’immunoglobulines (avant 1992);
  • lors de séances de tatouage, de perçage ou d’acupuncture avec de l’équipement non stérile;
  • le partage de rasoirs, de brosses à dents, de coupe-ongles, etc.

Ce virus peut aussi se contracter lors de relations sexuelles avec une personne atteinte. La mère peut transmettre le virus à son bébé pendant l’accouchement.

Tuberculose

La tuberculose est une maladie infectieuse due au bacille de Koch (BK). Sa transmission se fait d’homme à homme, uniquement par voie aérienne.

Le bacille est inhalé sous forme aérosolisée dans les gouttelettes émises lorsque le malade parle, tousse ou crache.

Maladie de Lyme

La transmission de la maladie de Lyme à l’homme se fait uniquement par piqure de tique. Pendant le repas sanguin qui suit la piqure, les bactéries de l’intestin de la tique passent vers ses glandes salivaires. La transmission par la salive dépend du temps de contact et du taux d’infestation de la tique.

Grippe

La transmission de la grippe se fait le plus souvent par projection de gouttelettes ou par contact direct.

Ainsi, lorsqu’une personne grippée parle, tousse ou éternue, elle projette autour d’elle de fines gouttelettes qui contiennent les particules virales.

Mais il est également possible d’être contaminé par le biais d’objets touchés par les mains souillées d’une personne malade.

E. Coli

Escherichia coli (E. coli) est une bactérie présente dans l’intestin. Utile, elle empêche d’autres bactéries de coloniser la flore intestinale et d’engendrer des maladies. Mais certaines souches sont en revanche pathogènes et provoquent des troubles intestinaux. La bactérie E. coli peut d’autre part être à l’origine d’infections urinaires (cystites).

La contamination des intestins se fait par voie oro-fécale. C’est-à-dire que la bactérie passe des intestins de l’Homme ou de l’animal, à ses excréments, puis à la bouche d’une personne. La transmission se fait souvent par de la viande contaminée et mangée crue ou pas assez cuite. La consommation de fruits et légumes lavés avec de l’eau contaminée, de lait cru ou une baignade dans une eau souillée par exemple peuvent aussi être à l’origine de ces infections.